Presse

Coronavirus. À l’Ehpad Anne-de-Bretagne à Caudan, on rompt l’isolement

By 2 juin 2020juillet 2nd, 2020No Comments
L’association Kassiopée, dans le cadre de sa convention avec l’établissement Anne-de-Bretagne, de Caudan (Morbihan), a mis en place « une chaîne de courriers », à destination des résidents. Une manière de rompre la solitude pendant le confinement et l’épidémie de coronavirus.

Pendant cette période au cours de laquelle les résidents et résidentes sont confinés dans leurs chambres, l’association Kassiopée, dans le cadre de sa convention avec l’établissement Anne-de-Bretagne à Caudan (Morbihan), a mis en place « une chaîne de courriers », à destination des résidents. Une manière de rompre la solitude.

« Des retours très positifs »

« Le directeur de l’Ehpad nous a envoyé une liste de prénoms et à partir de cette liste (trente personnes), nous avons déclenché une chaîne de rédacteurs venus de différents horizons et pouvant laisser libre cours à leur créativité et mode de rédaction (manuscrit, informatique, dessins, collages, témoignages, poèmes…), détaille Nathalie Pierret, de l’association Kassiopée. Nous avons récolté les trente courriers, les avons mis sous enveloppe nominative et déposés dans la boîte aux lettres de l’Ehpad. Les retours sont très positifs, certains résidents souhaitent répondre. »

Des interludes dansés et musicaux

Le 3 avril, toujours dans le souci de rompre l’isolement des résidents, Sabine Desplats, des danseurs et un musicien, ont proposé des interludes dansés et musicaux à l’extérieur de l’Ehpad. Le tout en intégrant les contraintes liées au confinement, à savoir la distanciation sociale, les gestes barrières.

Ces interludes se déroulaient hors les murs mais visibles pour les résidents qui ont apprécié les spectacles depuis la fenêtre de leur chambre ou de leur balcon

Consulter l’article en ligne sur Ouest France