Skip to main content
Presse

A Caudan, la Maison des aidants ferme ses portes

Ouest France : A Caudan, la Maison des aidants ferme ses portes

L’association Kassiopée annonce la disparition de la Maison des aidants, créée en 2016, à Caudan (Morbihan). La structure s’estime peu soutenue, notamment par l’Agence régionale de santé.

Portée par l’association Kassiopée, la Maison des aidants a ouvert ses portes en 2016 sur le site de Kerfléau, à Caudan (Morbihan).

Six ans plus tard, son conseil d’administration annonce, « avec beaucoup de regrets et un fond de colère », la fermeture de la structure. Il regrette que « la spécificité »de ce lieu destiné aux proches de personnes diminuées et/ou souffrant notamment de pathologies neuro-évolutives, n’ait pas été reconnue.

200 familles accompagnées

Malgré des difficultés de fonctionnement récurrentes, la Maison des aidants (trois salariés) a accompagné 200 familles durant cette période. Elle proposait, par exemple, des permanences régulières, des ateliers collectifs et individuels, un soutien psychologique, une aide administrative.

Or, Kassiopée estime ne pas avoir été suffisamment soutenue dans sa démarche par l’Agence régionale de santé (*).

Associé à une plateforme de répit

Pourtant, « nous avons été contactés en décembre 2021 par l’ARS pour répondre à un appel à projet « création d’une plateforme de répit », adossée à l’Ehpad Ti Aïeul (Caudan), détaille le conseil d’administration de Kassiopée. Force est de constater aujourd’hui que la démarche spécifique de la Maison des aidants ne sera pas maintenue. L’ARS demande une couverture du territoire beaucoup plus importante (49 communes) avec un personnel à l’identique. »

Selon Kassiopée, les deux structures auraient pu être complémentaires et coexister de facto. « La Maison des aidants est un dispositif orienté vers les personnes aidantes, une plateforme de répit est un dispositif orienté vers les personnes aidées. »

Retrait du projet

L’association fait donc le choix de se retirer du projet de plateforme de répit La Bulle des aidants, « malgré notre volonté de trouver un compromis dans une collaboration constructive ».

En 2023, Kassiopée quittera Kerfléau. Les familles accompagnées jusqu’ici par la Maison des aidants seront prises en charge par la plateforme de répit.

(*). Ce lundi, nous avons sollicité les services départementaux de l’ARS ; la démarche n’a pas abouti.

Source : Ouest-France Catherine JAOUEN